visitez la rubrique
ACCUEIL ACTUALITES MOVIDA MUSIQUE PHOTOS VIDEOS FORUM
Contactez-nous | Liens
Rechercher

Recherchez votre artiste préféré dans notre base de données :

Autre

Sélection de CDs

Rumba Sin AlardeMambo RageThe Mambo King 100th LP
780 Kilos de SalsaBayamo en coche ( Son 14)El Señor del Mundo
FenixSeven TripsSalsa Dura

Découvrez


Yomo Toro



Gilberto Santa Rosa



Buena Vista Social Club



Publicités

CASA LATINA



Photos

CASA LATINA - Jeudi 10 07 2014- OPEN ZIK LIVE AVEC LO JAY
CASA LATINA- Mercredi 9 Juillet 2014- OPEN MIC SPAIN BREAK AVEC LGB TRIO
CASA LATINA- Dimanche 6 07 2014- OPEN SUNDAY LIVE AVEC KARELLE

YouTube

Gilberto Santa Rosa - Les vidéos
Gilberto Santa Rosa - Les vidéos

Frankie Negron - la médiathèque
Frankie Negron - la médiathèque

Juan Luis Guerra - la mediatheque
Juan Luis Guerra - la mediatheque


salsa

Découvrir la musique latine avec :

Andy Palacio


Watina (2007)

          Andy Palacio sort en 2007 l’ album « Watina », c’est son troisième, bien différent  des deux autres plus portés sur le punta rock, le rythme pratiqué par les plus grand nombre au Bélize.  Ici, il interprète avec  bonheur  le paranda, chanson sociale accompagnée de guitares et de tambours, dont le rythme esquisse la clave afro-cubaine. Frappés sur des percussions garifuna reconnaissables entre mille, du nom de primero et de segunda, les rythmes rappellent l'esprit d'une Afrique abandonnée  depuis fort longtemps. A base de percussions jouées sur des carapaces de tortues, de coquillages ou sur des tambours de peaux (un son proche des sonorités jamaïcaines), les Garifunas jouent  le Paranda, un blues des tropiques. On passe de mélodies d'une mélancolie à vous déchirer le cœur, à de joyeux cris de louanges.  Bref, c'est un blues au sud du Yucatan qui délivre des émotions  nouvelles.
Cet album est une immersion dans la tradition Garifuna. Palacio and the Garifuna Collective sont à la recherche de leurs racines pour leur peuple et pour le monde. Il chante dans sa langue traditionnelle, qu’il a contribué à faire décréter par l’UNESCO  en 2001, « langue en danger ».  Echoués en 1685 sur l'île de Saint Vincent, des réchappés de la Traite négrière ont toujours résisté au sort qui leur était réservé. Se fondant aux populations indigènes Arawaks et Caraïbes, les Garifunas trouvent refuge sur les côtes de l'isthme centre américain et représentent aujourd'hui un cas unique de marronnage et de syncrétisme entre l'Afrique et l'Amérique. Le seul peuple des caraïbes à ne pas avoir été esclave,  a intégré les langues créoles, espagnoles, africaines et françaises, c’est devenu le Garifuna
           Ce chanteur-percussionniste quadragénaire, longtemps exilé à Londres puis en Californie, milite depuis une vingtaine d'années pour la préservation de sa culture qui est en péril. L'ambassadeur musical du Bélize internationalement reconnu grâce à ses deux disques de punta rock, mélange de zouk , de soca et de reggae est la figure emblématique d’une culture qui résiste à l’intégration et à la dissolution. Il sillonne le monde et sa voix ouvre les consciences. Il met son talent et son énergie à inventer une musique qui a le don de charmer les opinions dans un monde ouvert à toutes les cultures et à tous les sons.  La mise en valeur de ce patrimoine, qui se fait l'écho de toutes les cultures musicales de la région, est devenue une croisade pour Andy Palacio. Pour cela il a associé à ce projet des musiciens légendaires au Bélize et au Honduras, dont l’ancêtre Paul Nabor et le musicien et producteur bélizien Ivan Duran.
            «Watina » («je pousse un cri») a été enregistré d’une façon très chiche dans une paillote sur la plage d’un  village côtier du Bélize. Il se dégage une magie que la musique et les voix renvoient à l’imaginaire caraïbe avec toutes ses diversités de cultures. La voix grave mais paisible d'Andy Palacio exprime parfaitement la puissance phénoménale de cette culture qui a su se construire depuis plus de trois siècles en résistant à un destin effroyable. Les peuples des Antilles ont la musique dans la peau, ils la vivent et c’est ce qui les conduit à nous transmettre cette foi qu’ils ont pour leur culture musicale. Le métissage des créoles liés au français à l’anglais, à l’espagnol ou au yoruba façonne cette douce poésie amérindienne, cuivrée par l’étrangeté de ses sonorités.  Il en a fait une musique joyeuse, animée et dansante, le résultat est chaloupé et légèrement euphorisant. Séductrice et moderne, cette musique fait appel aux vibrations de la vie, elle s’adapte et s’offre pour le plaisir des curieux et des mélomanes.
            Accompagné d'un beau livret, bien illustré et très informatif, ce cd séduisant est à ce jour le meilleur ambassadeur de la musique garifuna. S’il est un peuple que l’on veut rencontrer pour nous associer à cette culture qui résiste, cet opus fait partie des lumières mondiales qui éclairent nos connaissances.  L’émotion est notre principale richesse, la partager avec le Collective Garifuna sera un acte d’amour fraternel. « CBS  2007»
           « Musique de percussions et de cordes, l’une des plus belles de la moderne tradition d’Amérique Centrale » VIBRATIONS 
           « Un des meilleurs disques de ce premier semestre »   LIBERATION
           « Une musique chaleureuse et émouvante »  LE MONDE
             Date de sortie d'origine: 27 février 2007
             Stonetree Records
             Label :  Cumbancha :  12 avril 2007
 Watina (I Called Out)   4:45
 Weyu Larigi Weyu (Day By Day)  4:24
 Miami   3:46
 Baba (Father)   4:02
 Lidan Aban (Together)  4:46
 Gaganbadiba (Take Advice)  4:18
 Beiba (Go Away)  4:08
 Sin Precio (Worthless)  3:16
 Yagane (My Canoe)  2:24
 Aguyuha Niduhenu (My People Have Moved On)  5:14
 Ayo Da (Goodbye My Dear)  3:29
 Amuyengu (In Times to Come) 5:28
               Les musiciens :
 Andy Palacio
 Rolando "Chiche Man" Sosa
Joshua Arana 
Eduardo "Guayo" Cedeño 
Ivan Duran 
Paul Nabor 
Lugua Centeno 
Aurelio Martinez 
Justo Miranda 
Adrian Martinez 
Denmark Flores 
Sofia Blanco 
Silvia Blanco
 Marcela Torres
Al Ovando 
Alantl Molina 
Carlos Perrote
Shirley Dayana Paz 
Rosa Bermudez
Sam Harris 
Emmith Young 
Lloyd Agustine 
Jacob Edgar  

               La prod :
-Produced by Ivan Duran - Arranged by Ivan Duran & Rolando "Chiche Man" Sosa - Recorded at Sandy Beach, Hopkins Village, Belize by Ivan Duran - Additional recordings by Al Ovando & Ivan Duran at Stonetree Studios| - Mastered by Emily Lazar at The Lodge, New York, USA - Art Direction Tim O'Malley and Ivan Duran - Graphic Design and Photography by Tim O'Malley / Yuquilla (YQ) Design - Additional Photography by Katia Paradis, Ivan Duran, Greg Brosnan/Machu Picshurs, Cubola Archives - Garifuna Translations by Andy Palacio with Roy Cayetano - Introduction by Jacob Edgar with contributions from Dmitri Vietze - Videos by Katia Paradis 
 


Voir aussi :










Biographies

Découvrez dans cette section l'histoire des artistes majeurs qui font la culture de la musique latine. >> Lire les fiches

FORUM

Vous souhaitez réagir sur un artiste ou album commenté dans les pages de bordeauxsalsa.com, rejoignez la communauté de bordeauxsalsa et dialoguez avec des milliers d'internautes...
  • Je souhaite m'inscrire
  • Je rejoins le forum


ACCUEILACTUALITESMOVIDAMUSIQUEPHOTOSVIDEOSFORUMLIENS

2014 - bordeauxsalsa.com - Tous droits réservés
Conception du site et outils communiquants : vixellMEDIA